ACTUALITÉS, Éditorial, Immobilier 26 octobre 2017

A quoi sert un agent immobilier ?

De nombreux sondages démontrent que de nombreux français n’étaient pas satisfaits des agents immobiliers ou ne leur faisaient pas confiance… Malgré cela, deux tiers des transactions sont effectuées par un agent immobilier.
En effet, vendre un bien nécessite du professionnalisme, des connaissances juridiques précises pour estimer, et conseiller au mieux les clients au cours de leur vente ou achat. L’estimation des biens et un des points sensibles ! Les particuliers bénéficient d’outils facilement accessibles et gratuits sur Internet (Meilleurs agents par exemple) leur permettant de faire eux même l’estimation de leur bien immobilier. Il faut savoir que ces sites sont précis à +/- 10%. Le professionnel a une connaissance plus précise du marché local et prend en compte de nombreux éléments non rentrés dans les algorithmes de ces sites : travaux, qualité des matériaux, décoration etc… L’estimation d’un prix dépend de critères précis difficilement évaluables par un site internet. De plus, il faut savoir qu’ un vendeur n’est pas toujours objectif sur le prix de vente. Une mauvaise évaluation peut avoir de lourdes conséquences sur la vente.
Les tâches administratives représentent elles aussi un obstacle pour les particuliers, bien souvent mal renseignés sur les documents légaux à fournir lors d’une transaction. C’est, pour eux, une réelle perte de temps (loi Carrez, DPE, plomb, DPE, relevé des compteurs).
L’agent a des connaissances juridiques, il assure une certaine sécurité aux clients. Il détient une responsabilité civile professionnelle et une garantie financière qui couvrent les clients en cas de litige ou de faute. Un particulier ne dispose d’aucune assurance en cas de faute ou d’erreur sur la vente. En location, l’agent immobilier s’occupe de la rédaction des baux, des visites, états des lieux, de rassembler les pièces nécessaires à la constitution du dossier… C’est un métier !
Une vente a plus de chance de se faire rapidement par un conseiller : il bénéficie d’un portefeuille de contact plus important que les particuliers. La prospection (e-mailing, téléphone, distribution de prospectus dans les boites aux lettres) permet également d’amener de potentiels nouveaux clients à l’agence.
Avant d’effectuer des visites, l’agent se doit de vérifier la solvabilité des clients. La sélection de locataires nécessite également de l’attention lors de l’étude des dossiers si l’on veut éviter les loyers impayés.
Pour la rémunération, dans neuf cas sur dix les honoraires sont à la charge du vendeur et autour de 4.87% en moyenne. Les honoraires sont toujours affichés en agence et sur le site web de l’agence.
Agent immobilier …un métier concurrencé mais nécessaire si l’on souhaite faire une vente ou un achat en étant accompagné et conseillé !

 

Sources : Les Echos

 

Lucile
Posté par

Lucile

le 26 octobre 2017