fbpx
ACTUALITÉS, Éditorial 23 mai 2016

Le jardin Majorelle

Le célèbre jardin Majorelle a vu le jour en 1931, lorsque l’artiste Jacques Majorelle fait appel à l’architecte Paul Sinoir pour concevoir une villa cubiste. Plus tard, en 1933, viendront s’ajouter des balcons et une pergola d’inspiration arabe qui complèteront la construction.
En 1937, Jacques Majorelle peint sa maison de ce bleu devenu iconique connu aujourd’hui comme le « bleu Majorelle ».

Grand passionné de botanique, il crée autour de sa maison un immense jardin luxuriant et continuera, pendant 40 ans, à l’enrichir. Il y ajoutera un grand nombre de variétés de plantes venues des quatre coins du monde pour en faire « un jardin d’impressionniste ».

Après un accident de voiture, Jacques Majorelle est contraint de se séparer de sa villa et de son jardin en 1961.

Yves Saint Laurent et Pierre Bergé découvrent le jardin  au cours de leurs premiers voyage à Marrakech en 1966 mais n’achèteront le domaine qu’en 1980. Le couple décide d’habiter la villa de l’artiste, qu’ils rebaptisent Villa Oasis et ensemble, ils entreprennent la restauration du jardin pour en faire « celui que Jacques Majorelle avait pensé, envisagé ».

Yves Saint Laurent disait : « Depuis de nombreuses années, je trouve dans le jardin Majorelle une source inépuisable d’inspiration et j’ai souvent rêvé à ses couleurs qui sont uniques ».

Décédé à Paris le 1er juin 2008, les cendres du couturier ont été dispersées dans la roseraie de la Villa Oasis et un mémorial a été créé dans le jardin.

A l’automne 2017, un nouveau musée à Marrakech, situé rue Yves Saint Laurent, à proximité du jardin Majorelle, verra le jour : le « mYSLm », musée Yves Saint Laurent Marrakech. Ce musée rendra hommage à la passion qu’avait Yves Saint Laurent pour le Maroc.

Le musée rassemblera une partie de la collection de la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, soit au total 5 000 vêtements et 15 000 accessoires Haute Couture.

Source : Jardin Majorelle

Bassinnnuphars

Jardin Majorelle

Jardin Majorelle

Jardin Majorelle

Héloïse Schillio
Posté par

Héloïse Schillio

le 23 mai 2016