ACTUALITÉS, Éditorial, Immobilier 5 juillet 2017

L’immobilier parisien : entre tendances exceptionnelles et prix uniques

2017, année d’élections présidentielles, n’était pas destinée à être aussi dynamique ! Paris, la plus onéreuse des villes françaises est loin de décourager nos potentiels acquéreurs !
Tendance passagère ? Quel est le futur de l’immobilier dans la capitale ?
Le volume de transactions indique déjà de très bonnes prévisions. Le baromètre du Crédit Foncier indique que l’année 2017 devrait afficher une augmentation de 4 % du nombre des ventes dans l’immobilier ancien pour cet année. L’année dernière, elles s’élevaient à près de 900 000 transactions.
De plus, ces transactions, en nombre, sont de plus en plus rapides. Le parcours d’acquisition de la résidence principale s’est « significativement fluidifié » ces dernières années, puisque l’on observe une durée moyenne de recherche immobilière pour un ménage de 4,4 mois, contre 7 mois en 2014. Il faut savoir que, désormais, 71 % des ménages souhaitant devenir propriétaires signent un compromis de vente en moins de 12 mois, alors qu’ils n’étaient que 53 % en 2014.
La demande étant donc exponentielle, les biens se font rares et se vendent à des prix de plus en plus élevés. En effet, Au premier trimestre 2017, les prix de l’immobilier à Paris se sont établis à 8 942 euros du mètre carré en moyenne, soit une augmentation de 7,7% en un an. A titre de comparaison, sur l’ensemble de la France, la hausse n’a été que de 1,5% sur un an, s’établissant à 2 532 euros du mètre carré.
Paris est donc devenue une exclusivité. Le montant moyen des achats au premier trimestre 2017 était de 446 982 euros, et ces prix toujours plus élevés définissent les acheteurs. Près de la moitié des acquéreurs (46%) étaient des cadres supérieurs ou exerçaient des professions libérales.
Les appartements parisiens sont des produits rares et demandés. Une très bonne période pour l’immobilier donc … !
Nos dernières ventes ? A 100m du village d’Auteuil, situé face a la villa Montmorency, appartement de 74m² carrez situé au 3ème étage d’un immeuble sécurisé des années 50 vendu 700 000 et 750 000 € ou encore au cœur de Saint Germain, dans un immeuble ancien, appartement traversant de 133 m², 5 pièces au troisième étage. vendu aux alentours de 2 500 000 €. Il comprend un séjour, quatre chambres, une cuisine indépendante équipée. Lumineux.

Lucile
Posté par

Lucile

le 05 juillet 2017