fbpx
ACTUALITÉS, Immobilier, Presse 22 avril 2020

Le marché immobilier à l’épreuve de la crise

L’immobilier est au coeur des préoccupations des Français et le confinement est révélateur de nouveaux critères avec des envies d’espace très prononcées. De plus, de nouvelles tendances émergent avec le boom du digital, véritable moteur en cette période si particulière. Si les Français sont confinés depuis le 17 mars, les agents immobiliers maintiennent le lien avec leurs clients. Marc Foujols revient sur les conséquences de la crise sanitaire sur le secteur de l’immobilier de luxe pour Propriétés le Figaro, il apporte un éclairage sur l’arrêt de l’activité et donne ses prévisions pour la reprise.

Comment réagit le marché immobilier du luxe à la crise sanitaire ?

Marc Foujols : Le marché est bien évidemment plus calme depuis le début de la crise. Mais nous restons quand même en contact avec un certain nombre d’anciens clients et des nouveaux qui sont arrivés aussi grâce au web et à la diffusion des annonces. Nous sommes très positifs sur la reprise de la demande qui n’a pas vraiment cessé.

Pour les visites, cela a été assez compliqué, voire même impossible. Nous sentons aujourd’hui un mouvement qui redémarre et à nouveau une vraie demande pour les visites. Pour les dossiers en cours, nous suivons nos dossiers sans problème et des signatures se sont même réalisées.

NDLR : les signatures électroniques de compromis ou de promesse sont en effet possibles en période de confinement. De plus, pour les dossiers de vente complets, les notaires peuvent désormais signer les actes authentiques des ventes à distance.

Quelles peuvent être selon vous les conséquences de cette crise sur les volumes des ventes et sur les prix ?

Marc Foujols : Le volume des ventes risque de baisser. Les clients seront plus attentifs et les prix ne devraient pas augmenter, je pense qu’ils vont stagner pour un moment. L’activité devrait re-démarrer tranquillement jusqu’en septembre pour repartir de manière normale à ce moment-là.

NDLR : la crise sanitaire majeure que traverse la France, et le monde, aura en effet des conséquences économiques. La récession et le possible retour de l’inflation pourraient donc ralentir l’activité. Les prévisions sont toujours prudentes mais les professionnels se montrent optimistes sur la reprise du marché.

Avez-vous un dernier conseil pour les personnes qui souhaitent acquérir ou vendre un bien et pour vos clients ?

Marc Foujols : Je conseille de patienter jusqu’au 11 mai, de regarder déjà les produits et de penser à organiser les visites. Il ne faut pas trop rêver non plus, ni s’attendre à une forte baisse des prix. Pour les acheteurs ou les vendeurs, ils peuvent nous contacter dès maintenant, nous sommes disponibles et à leur écoute pour préparer leur projet et passer à l’action dès que la situation le permettra.

NDLR : la fin du confinement annoncée pour le 11 mai par Emmanuel Macron, si toutes les conditions sont réunies, permet à nouveau de se projeter pour les vendeurs comme pour les acquéreurs. Les professionnels se préparent à la reprise même si le redémarrage sera progressif.

crédits : Propriétés le Figaro
Héloïse Schillio
Posté par

Héloïse Schillio

le 22 avril 2020