fbpx

Une résidence au vert à moins de 100 kilomètres de Paris

couverture_Proprietes_le_FigaroA retrouver dans le numéro de mars-avril de Propriétés le Figaro, l’analyse de Marc Foujols sur l’évolution du marché immobilier de la résidence secondaire à moins de 100 kilomètres de Paris.

« L’envie de nature, le besoin d’espace, le télétravail, la concrétisation d’un nouveau projet professionnel comme la restauration du patrimoine redessinent les fonctions de ses « deuxièmes maisons » que les familles n’habitent plus seulement le temps des vacances, mais utilisent beaucoup plus régulièrement. 

Le marché des résidences secondaires à proximité de Paris est en plein développement, confirme-t-on chez Marc Foujols. Nous l’avons ressenti via notre chiffre d’affaires sur ce segment qui a grimpé de 20% en 2020. En revanche, nous n’avons pas constaté d’impact en termes de hausse des prix pour l’instant. Les acquéreurs sont essentiellement des familles qui viennent de Paris, des profils de cadres supérieurs, soit des parents avec enfants ou des grands-parents qui veulent pouvoir accueillir leurs petits-enfants.

Au sein du groupe Marc Foujols, on constate que la clientèle recherche en priorité une maison ancienne, en pierre, avec du charme, dans un budget autour de 800 000 euros. De préférence un bien pas trop isolé, facile d’accès, sans trop de travaux, la proximité d’un village et d’une gare étant importante. Chantilly et Senlis, mais également Fontainebleau, Rambouillet ou la vallée de Chevreuse font partie des secteurs les plus demandés. »

 

Découvrez l’article intégral en cliquant sur le lien ci-dessous :

article_PLF

©PLF

Héloïse Schillio
Posté par

Héloïse Schillio

le 15 mars 2021